Affichage de 157 résultats

Description archivistique
Fonds Famille Davie Image Français
Aperçu avant impression Affichage :

157 résultats avec objets numériques Afficher les résultats avec des objets numériques

Le navire King Edward installé sur les plans horizontaux du plan de halage

Il s'agit du navire King Edward installé sur les plans horizontaux du plan de halage. Trois hommes en complet avec chapeau marchent à ses côtés.

Le King Edward (ON 113641) a été construit à Beverley en Angleterre par Cook, Welton & Gemmell (coque no 307) pour Holliday Brothers, de Québec. Il a été lancé le 15-03-1902 et les travaux furent complétés le 13-05-1902.

Dimensions au registre (pieds) : longueur : 149.0, largeur : 24.0, creux : 11.1
Jauge brute : 355 tonneaux
Jauge nette : 155 tonneaux
Moteur à vapeur 13, 22, 36 x 27 pouces développant 84 NHP, construit par Amos & Smith, de Hull, Angleterre.

Utilisé sur la ligne Québec - Pointe-aux-Esquimaux (Havre St-Pierre) jusqu’au moment où il s’échoue le 16 novembre 1908 à Baie Sainte-Claire, sur l’Île d’Anticosti. Abandonné jusqu’en 1909, il est renfloué par le Lord Strathcona (ON 99478), remorqueur de Davie et ramené à Lévis où Davie Brothers s’en porte acquéreur.

Renommé Laurentian, il est loué au Service canadien des douanes, puis est acheté en 1912 par Canada Steamship Lines. Six ans plus tard, il est revendu à la Marine royale du Canada, qui s'en sert comme patrouilleur de mai 1917 à janvier 1919. Transféré ensuite au Ministère de la marine et des pêcheries, le Laurentian devient navire d'approvisionnement des phares et baliseur.

Incendié et démoli à Saint-John, Nouveau-Brunswick en 1947.

Maison familiale à deux étages

Il s'agit d'une grande maison deux étages en briques avec une galerie couverte sur le devant.
La maison a une rallonge à l'arrière et on suppose un balcon sur le toit.
La scène se passe l'hiver.
Elle a appartenu à la famille Davie.

Le brise-glace et passagers Champlain sur le plan de halage

Il s'agit du navire brise-glace et passagers en acier Champlain installé sur le plan de halage.

Le CHAMPLAIN (ON 116999), navire brise-glace et passagers du Ministère de la Marine et des Pêcheries, Ottawa, Canada, construit en acier en 1904 par Fleming & Ferguson, à Paisley en Écosse.

Dimensions enregistrées (en pieds) :
Longueur: 132.0, largeur : 30.0, creux 11.0.
Jauge brute : 522 tonneaux.

Moteur triple détente (21 ½, 47 x 25) de 1850 IHP (850 CV) construit par Fleming & Ferguson, actionnant une hélice.
Vitesse : 13 nœuds

Initialement affecté au transport de passagers et marchandises pendant l’hiver entre Rivière-Ouelle, Cap-à-l’Aigle, Saint-Irénée et La Malbaie. En mars 1905, il est le premier navire en acier à transporter les pilotes de la station de Pointe-au-Père. Utilisé comme brise-glace de concert avec le Montcalm (ON 117069) sur le fleuve St-Laurent, plus particulièrement à l’embouchure des rivières et dans les petits ports. Certifié pour le transport de 120 passagers en 1914. Transformé en remorqueur en 1928. Enregistré à Terre-Neuve en 1942. Le Champlain s’est perdu au large de Terre-Neuve le 6 janvier 1943.

Propriétaires :
Dominion Government of Canada, 1904-1920
Gulf of St Lawrence Shipping & Trading Co, Montreal QC, 1920-1928
Dominion Towing & Salvage Co Ltd, Port Arthur, 1928-1929
Sincennes-McNaughton Ltd, Montreal QC, 1929-1938
United Towing & Salvage Co, Fort William, ON, 1938-1942

La goélette de sauvetage G.T.D. entrain de brûler

Il s'agit de la goélette de sauvetage G.T.D. (première du nom) entrain de brûler après s'être lancée au secours du Bavarian.

Le 3 novembre 1905, le vapeur Bavarian de la compagnie Allan Line s’échoue sur le rocher Wye, un massif rocheux d’environ 1200 pieds de longueur situé à environ un demi mille au sud du chenal de navigation. L‘accident s’est produit alors que le pilote, surpris par une tempête de neige à l’approche de Grosse-Île, décida de jeter l’ancre pour la nuit. Cette erreur de navigation lui vaudra une suspension de 18 mois sans salaire.

Le Lord Strathcona et la goélette de sauvetage G.T.D. se précipitent sur les lieux du naufrage et amorcent les opérations de sauvetage. Le feu se déclare alors sur la goélette. L’équipage l’abandonne et elle s’échoue sur la grève près de Montmagny où le feu la détruira complètement. Construite à Lévis en 1883, sa carrière aura donc été d'une durée de 22 ans.

Le lendemain, le navire du gouvernement Druid se rend sur les lieux avec une équipe d’employés de Allan Line et ramène les passagers. Renfloué le 19 novembre suivant, le navire est ramené à Lauzon par le Lord Strathcona, accompagné du remorqueur William Hackett (anciennement Adriatic) et du traversier brise-glace Champlain.

Le brise-glace Champlain en carte postale

Il s'agit du navire brise-glace et passagers en acier Champlain appartenant au Ministère de la Marine et des Pêcheries d'Ottawa. Il fut construit en 1904 par Fleming & Ferguson, à Paisley en Écosse. Il avait des dimensions enregistrées (en pieds) de 132,0 de long, par 30,0 de large, par 11,0 de creux et une jauge brute de 522 tonneaux. Il possédait également un moteur triple détente (21 ½, 47 x 25) de 1850 IHP (850 CV) construit par Fleming & Ferguson, actionnant une hélice. Il pouvait aller à une vitesse de 13 nœuds

Initialement, il était affecté au transport de passagers et marchandises pendant l’hiver entre Rivière-Ouelle, Cap-à-l’Aigle, Saint-Irénée et La Malbaie. En mars 1905, il est le premier navire en acier à transporter les pilotes de la station de Pointe-au-Père. Il était utilisé comme brise-glace de concert avec le Montcalm sur le fleuve St-Laurent, plus particulièrement à l’embouchure des rivières et dans les petits ports. Il fut certifié pour le transport de 120 passagers en 1914. Il fut transformé en remorqueur en 1928, enregistré à Terre-Neuve en 1942 et s'est finalement perdu au large de Terre-Neuve le 6 janvier 1943.

Ses propriétaires furent le Dominion Government of Canada de 1904 à 1920, le Gulf of St Lawrence Shipping & Trading Co, Montreal QC de 1920 à 1928, le Dominion Towing & Salvage Co Ltd, Port Arthur de 1928 à 1929, le Sincennes-McNaughton Ltd, Montreal QC, de 1929 à 1938 et enfin l'United Towing & Salvage Co, Fort William, ON de 1938 à 1942.

La photographie imprimée du navire est ronde sur la carte postale

Le brise-glace Champlain en carte postale

Il s'agit du navire brise-glace et passagers en acier Champlain appartenant au Ministère de la Marine et des Pêcheries d'Ottawa. Il fut construit en 1904 par Fleming & Ferguson, à Paisley en Écosse. Il avait des dimensions enregistrées (en pieds) de 132,0 de long, par 30,0 de large, par 11,0 de creux et une jauge brute de 522 tonneaux. Il possédait également un moteur triple détente (21 ½, 47 x 25) de 1850 IHP (850 CV) construit par Fleming & Ferguson, actionnant une hélice. Il pouvait aller à une vitesse de 13 nœuds

Initialement, il était affecté au transport de passagers et marchandises pendant l’hiver entre Rivière-Ouelle, Cap-à-l’Aigle, Saint-Irénée et La Malbaie. En mars 1905, il est le premier navire en acier à transporter les pilotes de la station de Pointe-au-Père. Il était utilisé comme brise-glace de concert avec le Montcalm sur le fleuve St-Laurent, plus particulièrement à l’embouchure des rivières et dans les petits ports. Il fut certifié pour le transport de 120 passagers en 1914. Il fut transformé en remorqueur en 1928, enregistré à Terre-Neuve en 1942 et s'est finalement perdu au large de Terre-Neuve le 6 janvier 1943.

Ses propriétaires furent le Dominion Government of Canada de 1904 à 1920, le Gulf of St Lawrence Shipping & Trading Co, Montreal QC de 1920 à 1928, le Dominion Towing & Salvage Co Ltd, Port Arthur de 1928 à 1929, le Sincennes-McNaughton Ltd, Montreal QC, de 1929 à 1938 et enfin l'United Towing & Salvage Co, Fort William, ON de 1938 à 1942.

La photographie imprimée du navire est ovale sur la carte postale

Le navire SS [B]ogstad dans la cale sèche

Il s'agit du naivre SS [B]ogstad dans la cale sèche.
Des hommes travaillent sur le navire.
À droite se trouve un cheval attelé à une charrette.

Construit en 1894 à Christiania (ancien nom de Oslo) en Norvège par le chantier Nylands Verks et propriété de l’armateur norvégien Ferley & Eger, le Borgstad, un vapeur de 325 pieds affiche une jauge nette de 1982 tonneaux. Il est loué pour la saison par Dominion Coal Company de Sydney, au Cap-Breton, Nouvelle-Écosse. Le navire, commandé par le capitaine Guillikson transporte du charbon entre cette ville minière et Montréal.

Dans la nuit du 23 juin 1901, il s’échoue près de Saint-Antoine-de-Tilly, à vingt milles à l’ouest de Québec. Curieusement, le charbonnier Cape Breton, propriété de cette compagnie minière s’échoue également la même nuit à environ 300 pieds du cargo norvégien.

L’après-midi suivant, le LORD STANLEY se dirige vers le lieu de l’accident, Il toue six chalands, propriété de J. S. Thom, qui serviront à transférer une partie de la cargaison des deux navires. Le lendemain, 24 juin, dix chalands supplémentaires seront sur les lieux. Allégé de quelques centaines de tonnes, le CAPE BRETON est remis à flot. Sa coque sondée par l’équipe de sauvetage semble intact et il se rend sans difficulté à Montréal.

Pour sa part, ce n’est que le 25 au matin que le Bogstad reprend sa route vers le même port, sans doute maintenu à flot par une pompe installée par l’équipe de sauvetage de W. T. Davie. Les deux navires y déchargent le reste de la cargaison de charbon et le vapeur norvégien revient à Québec pour y subir une inspection plus approfondie des fonds.

Le Bogstad s’ancre devant Québec le 28 juin, sa partie avant remplie d’eau. Une fois l’inspection terminée, il fait son entrée dans la cale sèche Lorne le premier juillet 1901. Le 26 juillet suivant, il quitte Lauzon et reprend sa route vers Sydney.

Le navire de patrouille Constance accosté au quai

Il s'agit du navire de patrouille Constance accosté au quai avec à sa gauche le remorqueur Lord Stanley.
Six hommes travaillent sur la coque du Constance.

Le Constance a été construit en 1892 par Polson Iron Works, Oven Sound, Ontario pour le Ministère de la marine des pêcheries, mais a été transféré au moment de sa livraison au Service canadien des douanes. Son lancement a eu lieu le 12 novembre 1891. Ses dimensions sont de (en pieds): longueur : 115.58, largeur, 19.58, creux : 11.25 ; il a une jauge nette de 185 tonneaux et il possède une hélice actionnée par un moteur compound (18-36 x 24) de 50 NHP qui lui procure une vitesse de 11 nœuds. Sur cette photographie, il est blanc, mais il a été repeint en noir plus tard.

Il fut opéré par le Service de la prévention des douanes et basé à Gaspé en 1897, puis retourné au Ministère de la marine et des pêcheries en 1908. Au service de la Marine canadienne de 1914 à 1919. Vendu en 1920 et utilisé comme caboteur jusqu’au début des années 1930. Loué toutefois par le Service de la prévention des douanes en 1928-1929. Retiré du registre en 1966.

Ses autres propriétaires : W.N. MacDonald, Sydey, Nouvelle-Écosse, 1919 et Margaree Steamship Co Ltd, 1927

Le vapeur Adriatic au repos sur les plans horizontaux du plan de halage

Il s'agit du vapeur Adriatic au repos sur les plans horizontaux sur le plan de halage.

Construit à Lévis en 1883 par A.T. Beaulieu sous le nom de Lévis (ON 85752) pour Lévis Maritime & Industrial Co, ce vapeur subira plusieurs transformations au cours de sa carrière. Il sera d’abord utilisé comme traversier, puis remorqueur.

Dimensions au registre, en pieds : longueur : 96.0, largeur : 20.0, creux : 9.0
Jauge brute : 157 tonneaux
Moteur à vapeur deux cylindres, 14-31 x 22 pouces, construit par A.T. Beaulieu
Au moment de sa construction, son certificat l’autorise au transport de 350 passagers.

En 1900, il est reconstruit par J.C. Kains de Québec, renommé AdriaticC et sa jauge passe à 156 tonneaux. En 1905, W. Hackett lui fait subir de nouvelles modifications qui portent sa jauge à 126 tonneaux. On lui donne alors le nom William Hackett.

Propriétaires :
Lévis Maritime & Industrial Co de Lévis, 1886-1895
L.C. Webster, de Québec, 1901
Quebec Transportation & Forwarding Co, 1907

Le 14 mai 1912, une voie d’eau se déclare à bord et on l’échoue à Grand River au Nouveau-Brunswick où on le déclare irréparable.

Résultats 51 à 60 sur 157