Affichage de 157 résultats

Description archivistique
Secteur des archives privées de la Ville de Lévis Fonds Famille Davie Avec objets numériques
Aperçu avant impression Affichage :

Vue générale du chantier de Lévis

Il s'agit d'une vue générale du chantier de Lévis et de plusieurs navires : la goélette De Villers (ex Frontenac) construite en 1889 à Lévis appartenant à la Compagnie de Navigation « J.D.V. » Ltée ; à l’arrière, le traversier Siméon (ex Rivière-du-Loup I, ex Brandon) construit en 1902, Wilmongton, Delaware aux USA qui fut la propriété de La Compagnie Traverse Rivière-du-Loup-Tadoussac Limitée, filiale de Clarke Steamship Co Ltd, qui assurait le service entre Rivière-du-Loup, Saint-Siméon et Tadoussac ; le caboteur A.C.D. construit en 1937 à Lauzon et deux cargos de la compagnie « Canada Atlantic Transit Co Ltd » : le Dalwarnic (ex Canadian Harverster) construit en 1933 à Port Arthur en Ontario et le Canatco (ex Canadian Gunner) construit en 1933 à Collingwood en Ontario. Ce dernier a coulé le 25 octobre 1942. La goélette à droite, près du bâtiment Ogilvie, n’a pas été identifiée. Le yacht privé sous les toiles au centre pourrait être le Sea Duck.

Le Dalwarnic est au chantier pour des travaux d'entretien et de réparation.

En arrière-plan, on voit Québec avec le Château Frontenac et à droite, les entrepôts de farine appartenannt aux compagnies Ogilvie et P.E. Bégin.

Trois navires (Jacques Cartier, Lanoraie II et Sea Duck) sur les plans horizontaux du plan de halage

Il s'agit du traversier Jacques Cartier ; le Lanoraie II, un navire de la Garde Côtière Canadienne construit à Sorel en 1928, renommé Yvon Simard en 1956 et probablement le yacht privé Sea Duck, reposant sur les plans horizontaux du plan de halage

Un homme prend la pose au premier plan à droite.

Le cargo norvégien Nidarnes (Nedaynco) accosté au quai de Lévis

Il s'agit du cargo norvégien Nidarnes (Nedaynco) accosté au quai de Lévis. Il fut construit en 1920 par Toledo Shipbuilding Co Ltd, Toledo, Ohio, USA sous le nom de Santa Isabel pour Santa Steamship Corp. – American & Cuban Steamship Line Inc.

Il fut acheté en 1940 par la compagnie Krogstad Dampskibsrederi A/S et administré par George Hanson à Oslo. Après avoir quitté la Nouvelle-Orléans le 29 mai 1940 en direction de Christobal, dans la zone du canal de Panama, avec une cargaison générale destinée à l’Armée américaine, il est torpillé par le sous-marin allemand U-158 le 3 juin 1942 et coule dans le détroit de Yucatan.

La goélette à droite est le St Ulric construite en 1924 à Montmagny sous le nom de Daisy pour Price Navigation Co Ltd. Achetée le 21 septembre 1932 par Jean-Baptiste Desrosiers, de Saint-Ulric pour la somme de 2500$, elle fut reconstruite en 1947 à Saint-Laurent sur l'Île d’Orléans. Au cours de sa carrière, elle fit le transport de granit qui servit à la construction de la croix de Gaspé en 1934. Suite à un naufrage près de la côte de Lauzon, on la ramena à Petite-Rivière-Saint-François où elle fut démolie sur place.

Le cargo norvégien Nidarnes (Nedaynco) accosté au quai de Lévis

Il s'agit du cargo norvégien Nidarnes (Nedaynco) accosté au quai de Lévis. Il fut construit en 1920 par Toledo Shipbuilding Co Ltd, Toledo, Ohio, USA sous le nom de Santa Isabel pour Santa Steamship Corp. – American & Cuban Steamship Line Inc.

Il fut acheté en 1940 par la compagnie Krogstad Dampskibsrederi A/S et administré par George Hanson à Oslo. Après avoir quitté la Nouvelle-Orléans le 29 mai 1940 en direction de Christobal, dans la zone du canal de Panama, avec une cargaison générale destinée à l’Armée américaine, il est torpillé par le sous-marin allemand U-158 le 3 juin 1942 et coule dans le détroit de Yucatan.

La goélette à droite est le St Ulric construite en 1924 à Montmagny sous le nom de Daisy pour Price Navigation Co Ltd. Achetée le 21 septembre 1932 par Jean-Baptiste Desrosiers, de Saint-Ulric pour la somme de 2500$, elle fut reconstruite en 1947 à Saint-Laurent sur l'Île d’Orléans. Au cours de sa carrière, elle fit le transport de granit qui servit à la construction de la croix de Gaspé en 1934. Suite à un naufrage près de la côte de Lauzon, on la ramena à Petite-Rivière-Saint-François où elle fut démolie sur place.

À gauche, on voit partiellement le Simeon.

La goélette Comté Matane en réparation

Il s'agit de la goélette Comté Matane construite en 1940 à Matane et renommée Roden D. en 1957 et Monica L. en 1959.

Vers 21h45, le 29 novembre 1959, à 3 milles au large de Sept-Îles, elle entre en collision avec des glaces et défonce son bordé babord. L'équipage fut secouru par le North Voyageur (Clarke Steamship Co Ltd) qui se trouvait à proximité. Le Longboat toua la goélette jusqu'au quai où elle sombra le 30 novembre 1959 à 1h00. Elle fut renflouée, tirée à terre avec l'aide du Donpaco et de quelques tracteurs, réparée temporairement, à nouveau touée jusqu'à Clarke City où elle passa l'hiver et reprit le large le printemps suivant vers le chantier maritime Davie Brothers Ltd. de Lévis pour réparations finales, estimées à 21 500 $.

Elle fut louée de 1961 à 1964 pour la série télévisée ''Rue de l'Anse'', tournée à Les Méchins par Radio-Canada. Pour le temps du tournage, on lui donna le nom de La Gentille, alors sous le commandement du comédien Gilles Pelletier. Depuis 1976, elle terminait ses jours à Kamouraska. Elle fut démolie dans les années 1980.

En arrière-plan, on distingue le Château-Frontenac et à droite, l'entrepôt de farine appartenannt à la compagnie Ogilvie.

Le navire Fleurus amarré au quai

Il s'agit du navire passagers Fleurus amarré au quai. Il fut construit en 1926 au chantier Le Trait en France et devait porter le nom Vimy, mais Gaston Menier, le chocolatier belge propriétaire de l’île d’Anticosti, changea d'avis au dernier moment.

En 1926, il passe aux mains de Anticosti Shipping Company de Montréal qui l’opère jusqu’en 1956. Le 20 octobre 1953, la Davie Brother soumissionne pour refaire entièrement la timonerie au coût de 3 635 $. Le treuil de l'ancre fut réparé par la Davie Brothers Ltd vers le 22 octobre 1954, totalisant 1 185 $.

Ce navire de passagers remplaça le Savoy. Il faisait des croisières durant la saison estivale entre Montréal et les principaux ports du golfe Saint-Laurent. Il servait aussi au transport de passagers et de marchandises pour la papetière Consolidated Bathurst Ltd entre l'Île d'Anticosti et les ports de la côte-est, avec des voyages occasionnels à Goose Bay au Labrador. Il fut remplacé en 1956 par le Anticosti, mais acheté en Floride en 1963 par Al G. Kelley and Miller Brothers Circus pour en faire un cirque flottant. Il devait offrir des spectacles le long des côtes des provinces maritimes. Alors qu'il se préparait à quitter Yarmouth vers Shelburne, le feu se déclara à bord. Alourdi par l'eau accumulée dans ses cales, il coula au pied du quai. Renfloué, il fut remorqué au large et coulé en eaux profondes.

À gauche de la photographie, on voit les restes de la cale sèche flottante, le « bloc » et derrière, le Siméon (ex Rivière-du-Loup 1, ex Brandon) construit en 1902 à Wilmington, Delaware aux USA). À droite, il y a un caboteur en bois non-identifié.

Quelques hommes travailles sur le Fleurus et le caboteur non-identifié.

Un homme sur le quai de Lévis

Il s'agit d'une homme seul sur le quai de Lévis.
En arrière-plan, on voit les entrepôts de farine appartenannt aux compagnies Ogilvie et de J.L. Demers.

Vue générale du chantier de Lévis

Il s'agit d'une vue générale du chantier de Lévis pendant la seconde guerre mondiale. Il s'y trouve plusieurs navires en hivernage : à gauche (premier groupe), le St-Fidèle Trader construit en 1933 à St-Fidèle ; le Irma M. construit en 1937 à St-Louis-de-Lotbinière ; possiblement le remorqueur Dolphin construit en 1881 à Montréal et un petit navire de service non-identifié. À droite (deuxième groupe), le Maurice M. construit en 1940 à Sainte-Anne-des-Monts ; le Méchins construit en 1933 à Cap-Chat ; une petite goélette nonidentifiéeau cabinage particulier et le S.S. Saguenay Trader construit en 1921 à Chicoutimi.
Complètement à droite, l'entrepôt de farine appartenannt à la compagnie Robin Hood.

Le N.D. après sa collision avec le Hercule

Il s'agit de la goélette N.D. après sa collision avec le Hercule. Elle fut construite en 1929 à l’Île-aux-Coudres, près du quai de Saint-Bernard par Wilfrid Mailloux. Son constructeur utilisa les fonds du François-Xavier, lui-même construit à Petite-Rivière-Saint-François en 1906 et démantelé en 1928. Elle entra en collision avec le Hercule au large de Sainte-Croix-de-Lotbinière le 5 novembre 1940 et s’échoua à Sainte-Anne-de-Beaupré le 31 juillet 1946.

Deux hommes se trouvent sur le pont principal.

Le N.D. après sa collision avec le Hercule

Il s'agit de la goélette N.D. après sa collision avec le Hercule. Elle fut construite en 1929 à l’Île-aux-Coudres, près du quai de Saint-Bernard par Wilfrid Mailloux. Son constructeur utilisa les fonds du François-Xavier, lui-même construit à Petite-Rivière-Saint-François en 1906 et démantelé en 1928. Elle entra en collision avec le Hercule au large de Sainte-Croix-de-Lotbinière le 5 novembre 1940 et s’échoua à Sainte-Anne-de-Beaupré le 31 juillet 1946.

Deux hommes se trouvent sur le pont principal.

Résultats 71 à 80 sur 157